Un peu d'Histoire !

VOIR DIAPORAMA en FIN de PAGE

 

registre1.jpg

La SOCIÉTÉ MUSICALE DE RIBÉRAC, située en Dordogne, a été créée le 17 février 1877, sous forme d'association à but non lucratif, et enregistrée sous le n° 8 à la Préfecture de Dordogne, le 29 septembre 1888.

En 1891, de nouveaux statuts sont établis et elle prend le nom de "SOCIÉTÉ MUSICALE FANFARE MUNICIPALE DE RIBERAC" dont le but  est, tout en travaillant au développement de l’art musical, de seconder la charité publique par des concerts, de procurer aux habitants de la ville d’agréables divertissements et de rehausser par son concours désintéressé, l’éclat des fêtes locales.

concerts-1928.jpg

Pour la petite histoire, on note qu’une subvention de 600 Frs est attribuée au chef par le maire, Henri DUTEUIL, avec obligation de donner un concert tous les 15 jours d’avril à octobre.

En 1928, la SOCIETE MUSICALE met sur pieds l'ARLESIENNE, avec choeurs, corps de ballet et orchestre, spectacle qu'elle présente à Ribérac, puis à chalais, Montmoreau et Brantôme.

fede-1934.jpg

 

En janvier 1933, la Société change de nom et devient l’AVANT GARDE RIBÉRACOISE et SOCIÉTÉ MUSICALE FANFARE MUNICIPALE DE RIBÉRAC, comprenant un orchestre symphonique dirigé par M. François ROUGIER.

 En 1934, la Société adhère à la Confédération Musicale de France et organise les 13 et 14 juillet un grand concours international regroupant des sociétés musicales de plusieurs pays, dont l’Harmonie Royale Belge.

concours-1934.jpg

 

theatre-riberac.jpg

Théâtre de Ribérac

Pendant la guerre, la société est mise en sommeil car beaucoup de membres sont absents. Par contre, quelques musiciens et musiciennes continuent de répéter chaque semaine au vieux Théâtre, pour le plaisir de faire de la musique, sous la houlette de Mme REJOU, professeur de piano, M. CLEMENT, éditeur de musique et M. THEODORE, premier violon de l’Orchestre de Strasbourg. L’ensemble symphonique est composé de violons, clarinettes, saxophones, basse cuivre, caisse claire et grosse caisse soit environ une quinzaine de musiciens, sous la direction de M. ROUGIER. Ils auront l’occasion de se produire au Foyer Municipal de Ribérac (Cinéma actuel) pour présenter L’ARLÉSIENNE, pièce qui avait déjà été interprétée par la SOCIETE MUSICALE en 1928.

Puis les activités redémarrent en 1948, sous la présidence de M. Louis VALANTIN et la direction de M. ROUGIER.

 

Dés les années 50, les musiciens de Ribérac  s’unissent avec ceux de St Astier pour donner des concerts.

 

chateau-oleron1.jpg 

 

chateau-d-oleron2.jpg

chateau-d-oleron3.jpg

En 1965 et 1966, la Société participe à deux concours organisés par la Confédération Musicale de France au Château d’Oléron et à Auch.

auch.jpg

 

auch1.jpg

En 1968, elle organise un festival où plus de 2000 spectateurs viennent applaudir 300 majorettes et 1500 musiciens, parmi lesquels ceux de « La Renaissance », harmonie SNCF de Paris.

 

En 1970, elle organise les 20 et 21 juin le festival de l’Union des Sociétés Musicales de Dordogne et en 1976 elle participe à nouveau au concours des sociétés musicales organisé par la Confédération Musicale de France à JONZAC.

festival-1970.jpg

Depuis sa création, la Société a connu la présidence de MM. CHEYRADE, Raymond POUMEYROL, BUSSELET, Albert LEONARDON, LASABATIE, Pierre DELUGIN, LACOUTURE, Oscar REYSSIE, FAUVE, Louis VALANTIN, Marcel POURTEYRON et James COUDERT.

Plusieurs directeurs se sont succédés parmi lesquels on trouve : MM. LONGAUD, CHAZEAU, LACOUR, DOUTRES, BUSSELET, CAMUS, Henri MILHAS, François ROUGIER, Lionel BRISSON et Adrien AUGER.

mrjesson.jpg

 

Puis, le 4 juin 1977, c’est  Marcel JESSON qui devient président et le restera jusqu'à son décès en août 2000. Plusieurs directeurs se succèdent : MM. Hubert POPPI, José VALIENTE, Francis DELRIEU, Isabelle NABOULET, Bertrand NABOULET.

En 1979, la SOCIETE MUSICALE organise un festival pour célérer son centenaire et reçoit la médaille d'or de la Confédération Musicale de France.

En 1980, la Société crée en son sein, avec le concours de la Municipalité de Ribérac, une école de musique, qui enseigne le solfège, la clarinette, les saxophones, la trompette d'harmonie, le tuba et la flûte traversière, jusqu'à la formation, en novembre 1982, du Syndicat intercommunal d'Enseignement Musical du Ribéracois (SIEM) qui comprend les communes de Ribérac, Saint-Astier, Lisle, Echourgnac pusi en 1988 Verteillac.

 Le 16 février 1985  l’AVANT GARDE RIBÉRACOISE représentée par Marcel Jesson, Jean Pommier, Henri Bru et Christian Havard, se sépare du groupe de batterie et des majorettes.

En 1987, le SIEM du Ribéracois, tout en gardant son autonomie interne, est rattaché à l'Ecole de Musique Départementale qui vient d'être formée et regroupe la plupart des écoles de musique du Département de la Dordogne. Cette école deviendra nationale en 1990.

a09-3.jpg

En 1988, l’orchestre effectue un voyage à Rietberg en Allemagne où il donne plusieurs concerts.

MM. Lionel BRISSON et Michel GOURDEAU dirigent l’orchestre

En 1991, la Société Musicale se regroupe avec l’harmonie de St Astier pour répéter sous la direction de Philippe COURMONT, coordinateur de l’école de musique de Ribérac (Dordogne). Parallèlement un programme spécifique à Ribérac est poursuivi sous la direction d’Eric ROULET et Christelle HAVARD.

En octobre 1992, organisation du 87ème congrès de la Fédération des Sociétés Musicales d’Aquitaine, en coopération avec la municipalité, le  centre culturel, le syndicat d’initiative et l’Adam 24.

En 1995, modification des statuts et changement de nom de l’AVANT GARDE RIBERACOISE qui devient  SOCIÉTÉ MUSICALE DE RIBÉRAC, sous la présidence de M. Marcel JESSON et la direction de Christelle HAVARD et Gilbert LEVANNIER, puis uniquement de Christelle HAVARD à compter d’avril 1996 et ce jusqu’en décembre 1999.

 En  mars 1997, la SOCIETE MUSICALE participe à la manifestation « mille chœurs pour un regard », événement culturel pour vaincre les maladies de la vue, placé sous le haut patronage du Ministère de la Culture, organisée à Ribérac avec le concours de la chorale « à tous chœurs ».

1997-retina.jpg

Le 8 décembre 1997, la SOCIETE MUSICALE demande son agrément auprès de la Direction de la Jeunesse et des Sports pour devenir Association d’Education Populaire, agrément accordé le 19 mars 1998, accord renouvelé en 2007.

M. Marcel JESSON décède le 13 août 2000 et ce sont les vice-présidents Michel DUFLORY et Christian DUPUY qui assurent l’intérim en attendant la nomination d’un nouveau président.

En 2000 a lieu la première collaboration avec  l’ESPÉRANCE RAZACOISE,  sous la direction d’Oliver FAILLIS.

michel-lorin-president.jpg

En 2001, c’est Michel LORIN qui prend la présidence de la SOCIETE MUSICALE, avec changement de siège social qui se situe dorénavant à l’Hôtel de Ville de Ribérac (Dordogne), création d’un logo et reprise du concert de Ste Cécile. La date du concert coïncidant avec celle du Téléthon, il est décidé que ce concert aurait lieu au profit du téléthon, et ce également pour les années à suivre.

La même année, il est décidé de donner le nom de Marcel JESSON à la salle de répétition de l’orchestre et la plaque est inaugurée le 9 décembre 2001.

Puis, la réunion de la SOCIÉTÉ MUSICALE DE RIBÉRAC avec  VENTS d’OUEST de RAZAC, toutes deux situées en Dordogne, donne naissance à l’ORCHESTRE DES DEUX VALLÉES, dirigé d’abord par Michel DUFREIX puis par Olivier VISEUX.

040306-carnaval-03.jpg

 En 2002,  la SOCIETE MUSICALE confectionne un char pour participer au défilé du carnaval de Ribérac et maintiendra cette prestation jusqu’en 2006, date à laquelle le carnaval n’a plus eu lieu.

En 2006, création des 1ères MUSICALES DE RIBERAC qui permettent à différentes formations musicales de se produire à la salle polyvalente et à la Collégiale de Ribérac au cours d’un programme étalé sur 4 jours, dont une soirée "cinéma" avec un film évoquant la musique.

banniere1.jpg

 

130ans.jpg

 

En 2007, Michel et Huguette LORIN restaurent la bannière de la Société Musicale et les 130 ans de l’Association sont fêtés lors du concert de Ste Cécile à la salle polyvalente de Ribérac.

100500 musicales 51

Les MUSICALES DE RIBERAC se poursuivent jusqu’en 2011, et de 2012 à 2014, en raison des travaux à la salle polyvalente de Ribérac, elles sont remplacées par le PRINTEMPS  DES MUSICALES et c’est la Collégiale de Ribérac qui accueille cette manifestation.

150612 chancelade 13

En juin 2015 , l'ORCHESTRE DES DEUX VALLÉES participe au FESTIVAL DE JAZZ de CHANCELADE où il surprend les spectateurs et la presse par la qualité de sa prestation.

14 michelhuguette

14 final

 

 

   En novembre 2014, dans le cadre des manifestations organisées à Ribérac pour commémorer le centenaire de la guerre 14-18, et au travers de musiques et chansons d'époque, la SOCIETE MUSICALE DE RIBERAC entraîne les spectateurs dans La grande guerre racontée par des grands-parents à leur petit-fils. Spectacle sous forme de cabaret, sur un scénario d'Huguette Lorin, avec musique, chants, théâtre et projections vidéo. Un grand moment d'émotion pour évoquer cette période douloureuse. Ce spectacle rencontre un tel succès qu'il sera rejoué cinq fois dans différentes communes au cours de l'année 2015. PHOTOS (clic)

  Img 7361

 

Affiche red 1

 

En septembre 2015 , la SOCIÉTÉ MUSICALE DE RIBÉRAC déménage dans la salle d'audience de l'ancien Tribunal de Ribérac, rue Amiral Augey-Dufraisse, et de nouveaux horaires de répétitions sont mis en place. Répétition générale de l'orchestre le lundi à 17 h 30. D'autres répétitions ont lieu dans la semaine pour les personnes qui souhaitent se perfectionner.

 

 

 

En 2017, Michel et Huguette LORIN qui faisaient partie des amis intimes du Grand BOURVIL ont souhaité lui rendre hommage pour le centenaire de sa naissance, en créant un spectacle évoquant son parcours professionnel et parfois personnel, avec musiciens, comédiens, choristes, vidéos. (PHOTOS)

 

 

 

Depuis, les activités de la SOCIÉTÉ MUSICALE DE RIBÉRAC, tant en son nom propre qu’avec l’ORCHESTRE DES DEUX VALLÉES, se poursuivent et continuent de rayonner dans le Département de la  Dordogne pour le plus grand plaisir des musiciens et des spectateurs (voir NOS SPECTACLES).

 

DIAPORAMA
(Merci à Mme Bourdeau, M. et Mme Bru, MM. Beau et Valantin, qui nous ont permis de compléter nos archives photos)

Certaines photos n'ont pas de lieu ni de date. Si vous avez des informations à leur sujet, merci de nous les faire parvenir par l'intermédiaire de la page "Contact" de notre site, en précisant le numéro de la photo figurant en bas à gauche. Merci.

Retour page d'accueil

Date de dernière mise à jour : 30/01/2019